Melk

hello@melk.fr
+337 6429 5179

Stupeur au musée du Louvre un matin d’août 1911 : l’emplacement où se trouve d’habitude le (pas encore) célèbre tableau est vide. La Joconde disparaitra pendant plus de 2 ans avant d’être retrouvée.

Suite au vol, le musée réalise un inventaire complet de ses collections. De nombreuses pièces s’avèrent manquantes ou égarées (plus de 300) dont des statuettes ibériques revendues à Picasso par l’intermédiaire d’Apollinaire quelques années plus tôt. Un événement qui ne manquera pas d’attirer l’attention des enquêteurs. Apollinaire est emprisonné pour recel début septembre, tandis que Picasso est longuement interrogé.

Finalement, il s’avère que le coupable était un ouvrier italien qui vécut un temps à Paris et travailla momentanément au Louvre comme vitrier; il avait notamment placé le verre de protection devant La Joconde lorsqu’elle fut installée. Il conserva le tableau caché sous son lit avant de tenter de le revendre à un antiquaire florentin en 1913, qui finira par le dénoncer. Devant la Cour, il affirma qu’il avait voulu rendre à son pays le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci et ne fut condamné qu’à sept mois de prison. Le tableau fût renvoyé à Paris et retrouva sa place dans le musée.

15 à 20000 personnes viennent admirer la Joconde chaque jour, soit plus de 7 millions d’admirateurs par an.

Recommended Reads
3 Comments
Répondre à Aubergine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.